Les gens me parlent et je souris. Pour la lampe déjà éteinte. Et vos apparences brisées,. Comme des grappes de jonquilles. Depuis longtemps leurs dés avaient été jetés,.

Nom: jean ferrat aimer à perdre la raison
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 48.56 MBytes

Pour vos toisons de ronce douce. Ils avaient si peu de colère. La faim la fatigue et le froid. Pour ce rien cet impondérable. Pour vos reins de houle profonde. Où on entend rire les anges. Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre.

En longs sanglots inachevés.

jean ferrat aimer à perdre la raison

Qui déchiraient la nuit de leurs ongles battants. Mon ciel des raion sans nombre. Ils ne devaient jamais plus revoir un été.

Ainsi la vie ainsi le rêve. Celui qui meurt même à douleur. Les gens me parlent et je souris.

Jean Ferrat – Paroles de « Aimer à perdre la raison » + traduction en anglais

Au printemps ou en automne. Entre la ronde et le voyage. Votrte chair était tendre à leurs chiens policiers. A jamais dans ses dents formée. Comme au passant qui chante on reprend sa chanson. Qui raisson la nuit de vos ongles battants. C’est un rêve modeste et fou. Et lorsque vous saignez, je saigne.

  TÉLÉCHARGER SHODAN PC

Le malheur au malheur ressemble. Comme une étoile au fond d’un trou. La fuite monotone et sans hâte du temps. Et la blessure de durer. J’y crois parfois, je vous l’avoue. Je ris même aux éclats. Que par la douleur du partir. Je rougirais jena bouche et tes cheveux sanglants.

Aimer à perdre la raison (traduction en anglais)

Comme les doigts toujours blessés. Ah je suis bien votre semblable. Où on entend rire les anges.

Vous étiez des milliers, vous étiez vingt et cent. Ils voulaient simplement ne plus vivre à genoux. Toutes les misères du monde.

jean ferrat aimer à perdre la raison

A qui sans toi le monde est leurre. En se disant que rien ne presse.

jean ferrat aimer à perdre la raison

Ils étaient vingt et cent, ils étaient des milliers. De temps en temps, la terre tremble. Je leur dis non je leur dis oui. A la bouche rouge à la fraise. Au premier regard échangé.